Comité intersyndical pour l'assainissement du lac du Bourget

Contexte

UN HERITAGE DES ANNEES 1950

Dans les années 50,

Il n'y pas encore d'incinérateur, les ordures ménagères s'entassent. Seule solution : trouver un site et le remplir.

La zone marécageuse située sur la commune de Viviers-du-Lac est le site idéal. La décharge "ouvre" en 1955 et ne fermera qu'en 1986.

Entre 1955 et 1976,

Les déchets déposés ont été principalement des ordures ménagères de l’agglomération aixoise.

A partir de 1976,

Le site a accueilli les déchets de l’agglomération chambérienne : ordures ménagères, composts broyés, laine de verre, déchets industriels banaux, scories, déblais de chantier, encombrants, etc.

Au total, ce sont environ 1 200 000 m3 de déchets qui ont été enfouis sur 30 hectares et recouverts de terre.

Dès 2000,

Le site étant soumis à la réglementation des installations classées pour l’environnement (ICPE), le CISALB a dû réaliser une évaluation simplifiée des risques (ESR) qui a débouché sur la mise en place d’une surveillance environnementale du site.

En 2004,

Le CISALB a élaboré un projet de réhabilitation paysagère du site.

2007-...

Travaux de réhabilitation du site.

  Les couches supérieures prennent 4°C. La transparence atteint 7,5m. La thermocline se met en place, avec un gradient de températures qui varie... ..

Au programme : Des roseaux pour nettoyer l'eau usée ? Oui à la station de traitement à macrophytes de... ..

Les pêches exceptionnelles de géniteurs d’omble chevalier et de lavarets réalisées dans le cadre du pacage lacustre se sont déroulées... ..