Comité intersyndical pour l'assainissement du lac du Bourget

Fonctionnement d'un Phytobac®

 

Le Phytobac® est un bac étanche dont les parois peuvent être constituées d'une membrane ou d'une paroi en béton, en métal ou en plastique. Le substrat est composé exclusivement de :

  • terre végétale (pour 70% du volume) : cette terre provient de parcelles de l'exploitation habituées à recevoir des traitements phytosanitaires pour obtenir une flore microbienne déjà adaptée.
  • paille broyée (pour 30% du volume) : substrat pour les bactéries qui génèrent un mécanisme enzymatique complexe afin de dégrader les pesticides.

Le volume de substrat est calculé en fonction du volume des apports, de leur fréquence et de l’environnement climatique du lit. Il est obligatoire de réaliser un diagnostic pour un dimensionnement correct, représentatif de l'activité agricole (en prenant en compte l'avenir) et qui permet un fonctionnement correct du lit biologique. Le lit biologique est construit pour traiter les fonds de cuves dilués et les eaux de nettoyage du matériel de pulvérisation.

Pendant la saison agricole, les effluents de lavage sont déversés dans le Phytobac®. Les substances actives des pesticides sont alors dégradées au fur et à mesure par les bactéries. Chaque année, le substrat est brassé et de la paille est ajoutée. Au bout de 6 à 9 ans, le substrat peut être épandu sur les parcelles après un stockage de 6 mois. Les substances actives des pesticides auront toutes été dégradées.




  La fraîcheur hivernale se ressent au niveau du profil de températures des eaux du lac du Bourget : en surface... ..

  Au programme : visite de l'usine de dépollution des eaux usées de l'agglomération chambérienne ©chambéry métropole Chacun des habitants de l'agglomération produit des... ..

Comme chaque année, le Cisalb édite un observatoire de l'écologie du lac du Bourget. A l'appui du suivi de différents... ..