Comité intersyndical pour l'assainissement du lac du Bourget

Contexte

UN CHANTIER TITANESQUE POUR SAUVER LE LAC.

A l’aube des années 1960,

le lac du Bourget montre des signes inquiétants d’un mal nouveau : l’eutrophisation. Les algues prolifèrent, les touristes fuient une eau de plus en plus trouble et les pêcheurs regardent avec inquiétude leurs filets désespérément vides.

En 1972,

Se dessinent les traits d’un projet titanesque : pour sauver le lac, élus et ingénieurs imaginent l’impensable, dériver vers le Rhône les eaux usées épurées des deux agglomérations.

Les spécialistes affichent l’objectif :

diminuer de 95% les rejets de phosphore dans le lac.

Le parti retenu est d’améliorer les stations d’épuration de Chambéry et d’Aix-les-Bains et d’exporter leurs eaux ainsi traitées vers un milieu capable de supporter le rejet. Pour son débit et sa proximité, le Rhône est préféré à l’Isère.

En 1974,

Les tunneliers sont au travail et, malgré des conditions parfois difficiles ; six ans plus tard, le Préfet de la Savoie ouvre la vanne et libère ainsi le lac d’un immense fardeau.

  Le lac du Bourget présente une stratification thermique marquée. La température de surface se maintient aux alentours des 18°C. La... ..

Au programme : découverte de la plus vieille source d'eau de l'agglomération chambérienne Cette source exploitée depuis les romains est toujours... ..

Après 4 semaines de descente progressive du niveau du lac du Bourget, la cote objectif est atteinte. Depuis le week-end dernier,... ..